Architecture

Le lauréat du concours

Le concours de maîtrise d’œuvre est lancé en 2003. La ville de Mayenne a retenu l’architecte Philippe Madec (prix d’aménagement urbain). Il a déjà travaillé sur des projets d’aménagements de centres urbains ainsi qu’à la rénovation du musée des beaux-arts d’Angoulême.

Le bâtiment

L’opération de mise en valeur du Château de Mayenne avait pour objectifs de :
– Souligner et expliciter la rareté et l’importance scientifique des découvertes archéologiques et du Château
– Renforcer la cohérence de l’ensemble du site comme lieu de découverte d’un patrimoine unique mais également comme lieu de vie
– Répondre aux attentes des publics en matière de confort de visite et aux normes d’aujourd’hui sans pour autant dénaturer les lieux
 
Répondre à ces objectifs aboutit à plusieurs types d’intervention :
– Mettre en valeur et améliorer les conditions de visite du logis en mettant en place une muséographie adaptée à la découverte des vestiges archéologiques, de l’architecture et des collections offrant les conditions nécessaires à l’accueil et au confort de tous les publics notamment les personnes à mobilité réduite
– Rendre accessible la crypte de la haute cour
– Créer une extension, lieu d’accueil de nouveaux services aux publics, mais surtout élément structurant du site et point de vue sur son environnement créer une « tourelle d’accès » sur le pignon sud du logis

La finesse du projet architectural et plus particulièrement le soin et l’attention apportés à l’insertion dans le site se prolonge par l’inscription de l’opération dans une démarche de Haute Qualité Environnementale (HQE).

Les matériaux

Le matériau principal utilisé est le bois. La façade vitrée est doublée d’une « peau de bois ».La mise en œuvre de ce matériau et son apparence traduit une certaine irrégularité, souhaitée par le concepteur : bois scié et non raboté, dimensions irrégulières, bois vieillissant.

La sur-toiture en bois masque les dispositifs techniques et offre une surface homogène aperçue depuis le rempart.