Ses seigneurs

10e – 11e s : les origines des seigneurs de Mayenne :

L’origine des Mayenne n’est pas claire. Selon les chroniques de Guillaume le Conquérant, la famille serait issue d’un puissant et important lignage dont les ancêtres se seraient illustrés en luttant contre les plus grands aux 9e et 10es.

Hamon (mort vers 1030) est le premier personnage de la lignée dont l’existence est avérée. A la fin du 10es et au début du 11es, Hamon est le vassal du Comte du Maine. Celui-ci est le propriétaire du château de Mayenne que Hamon administre en son nom. Vers 1025-1027, Hamon aurait amorcé l’émancipation de la seigneurie de Mayenne face au Comte du Maine.

Cependant, le véritable créateur de la seigneurie est le fils d’Hamon, Geoffroi de Mayenne (1030/1040 ? – 1098). Il est le premier à porter le titre de seigneur de Mayenne (Dans des chartes de 1046-1047, il apparaît comme dominus castri meduane). Geoffroi est un personnage riche, puissant et guerrier.

Geoffroi dut faire face au siège du château par Guillaume le Conquérant en 1063. Guillaume de Poitiers, le panégyriste du duc en fit le récit : le château de Mayenne est décrit comme un site inexpugnable que le duc de Normandie n’a réussi à prendre qu’au prix de grandes difficultés. « Epées, javelots, projectiles ne sont d’aucuns secours… le site ne se prêtait pas à leur (les machines de guerre) emploi ». Guillaume dut utiliser la ruse, il projeta des flammes et mis le feu au château : « Gardes et soldats désertent alors portes et remparts ».

12e s : De la seigneurie à la baronnie de Mayenne

Au 12es et 13es, l’autorité et la notoriété des Mayenne se renforcent ; la seigneurie se mue en une puissante baronnie et ses détenteurs font partie des grands barons de l’ouest.

Lorsque Geoffroi meurt en 1098, son fils Gautier (1098 – 1116) est parti à la croisade. A son retour, il prend la tête de la seigneurie. Il meurt en 1116 et laisse 2 fils : Hamelin, seigneur de Mayenne de 1116 à 1120, et Juhel qui succède très rapidement à son frère.

Sous Juhel Ier (1120 – 1161), le château de Mayenne est le centre du pouvoir et le lieu de séjour privilégié des seigneurs de Mayenne. Ils y scellent leurs actes, exercent la justice, reçoivent leurs vassaux. Le château s’affirme alors clairement comme capitale seigneuriale. Les biens des Mayenne sont principalement situés dans le nord de la Mayenne actuelle. Ils possèdent les châteaux de Villaines-la-Juhel, Couptrain, Ernée, Lassay, et par le biais de la féodalité Ambrières, Gorron et Châtillon-sur-Colmont. A cela s’ajoute, plusieurs forteresses données en fief à de grandes familles vassales (ex : Les Gorron à St-Berthevin la tannière et à la Dorée, Les Landivy à Landivy et à Pontmain, …). Mais ils ont également des possessions en Bretagne, en Angleterre et en Normandie.

Geoffroi II (1161 – 1168 ?) succède à son père Juhel Ier. Après quelques années à la tête de la seigneurie, il disparaît alors que son fils Juhel est encore mineur. Sa femme Isabelle gère quelques temps, mais assez rapidement Juhel II prend les commandes de la seigneurie.

Juhel Ier a eu 6 fils et 1 fille : Geoffroi, Gautier, Hamelin, Guy, Guillaume, Juhel et Adeline. Cela lui inspira son blason (un écu de gueules à six écus d’or) et sa devise : Mayenne six écus a, pas un sol n’a (il était riche de ses 6 fils mais manquait de trésorerie).

13e s : l’apogée et la fin des Mayenne

Sous Juhel II (1169 ? – 1220), les biens des Mayenne s’étendent et se diversifient. Juhel II reçoit de Philippe-Auguste des forteresses en Bretagne en récompense de sa fidélité face au roi d’Angleterre. Par son mariage avec Gervaise de Dinan dans les années 1190, il devient aussi seigneur de Dinan.

En 1220, Juhel II meurt et est enterré dans l’abbaye de Fontaine-Daniel. Etant sans descendance masculine (Juhel II eut 3 filles), avec lui s’éteint le lignage des Mayenne.
La fille de Juhel II, Isabelle se marie à Dreux de Mello, seigneur de Loches. Ils gouvernent ensemble la seigneurie de Mayenne de 1220 à 1249. A la mort de Dreux de Mello, Isabelle épouse Louis de Sancerre. Ils restent maîtres de Mayenne jusqu’en 1257.

A partir de 1257, Isabelle étant sans descendance, la seigneurie de Mayenne revient alors à Alain d’Avaugour, fils de Marguerite, la seconde fille de Juhel II. La famille d’Avaugour garde le domaine jusqu’au 14es.

Petite précision sur les Juhel : Dans l’usage courant, Juhel, seigneur de Mayenne de 1120 à 1161 est très souvent nommé Juhel II. Hors, au vu des connaissances historiques actuelles, il semblerait que l’existence d’un Juhel Ier ayant vécu au 10e s relèverait plus du mythe que de la réalité, aucune source écrite ancienne ne prouve son existence. Ainsi, Juhel, seigneur de Mayenne de 1120 à 1161 est Juhel Ier et Juhel II fut seigneur de Mayenne de 1169 à 1220. Il n’existerait donc pas de Juhel III.